Formulaire de recherche

La plupart d’entre nous l’ignorent : la qualité de l’air à l’intérieur de la maison est souvent inférieure à celle de l’air extérieur. Pourtant, il importe d’attacher une attention suffisante à notre climat intérieur, car nous passons pas moins de 80 à 90% de notre temps à l’intérieur de notre maison !  Par ailleurs, un climat intérieur sain ne se confine pas à une bonne qualité de l’air. Voici quatre conseils pour vivre plus sainement dans votre maison !

Température

La température intérieure idéale d’une maison moyenne doit remplir trois conditions. Elle doit :

  • être aussi constante que possible,

  • se situer entre 19 et 22 °C, et

  • surtout ne pas être trop basse.

Votre maison est-elle équipée d’un chauffage par le sol ? Dans ce cas, une température de 19 à 20 °C vous assure un bon confort thermique. Si vous avez des radiateurs, le thermostat peut être réglé sur une température un peu plus élevée : 21 à 22 °C sont idéaux dans cas.

Hygrométrie

L’hygrométrie de la maison est importante à la fois pour votre santé et celle de votre maison. Vous pouvez mesurer l’humidité de votre maison à l’aide d’un hygromètre. Le degré d’humidité idéal se situe entre 40 et 60%. Un air trop sec est aussi néfaste pour la santé qu’un air trop humide, car il peut induire des irritations oculaires et cutanées. Si vous portez des lentilles de contact, vous aurez très certainement déjà découvert les désavantages d’un air top sec à la maison ou au bureau.

Climat intérieur sain grâce à la ventilation

En aérant régulièrement votre maison, vous assurerez toujours un climat intérieur sain. À cet effet, vous pouvez ouvrir les fenêtres, mais vous pouvez aussi opter pour une ventilation opérationnelle 24 heures sur 24. Si vous optez pour un système de ventilation mécanique, vous ne devez pas oublier de nettoyer les filtres régulièrement afin d’en assurer le fonctionnement optimal.

Bruits

Une bonne acoustique est indispensable pour vivre sainement dans sa maison. Optez pour des fenêtres et des portes avec une isolation phonique suffisante, et pour des ventilateurs avec un réseau de ventilation et un système de canaux connexes, autant d’éléments qui diminuent considérablement le bruit. De quoi profiter pleinement de la quiétude à la maison !

À ce sujet blogpost

Étiquettes: